Y'a pas d'amour !

Publié le

Je ne consulte que la bonne presse,  notamment La Libre. Et oui, nul n'est parfait ! Dans le n° du 23 septembre je lis un article de l'abbé A. Vermeesch:  Le sens de la vie? L'amour!
Et bien j'incite l'abbé à lire L'unique et sa propiété d'un génie bien oublié, Max Sirner, de son vrai nom Johann Caspar Schmidt (1806-1856).
Ce théoricien de l'anarcho-individualisme prouve, de manière définitive que l'amour tel que nous l'imaginons n'existe pas. Mais l''affection, oui. L'héroïsme d'un Maximilen Kolbe ou d'une Louise Michel, oui. Mais ce que nous appelons "amour" est ce qui nous valorise. Nous aimons une femme parce qu'elle nous apporte quelque chose. Nous aimons nos gosses pour la même raison. Nous nous faisons plaisir !
Les parents qui pleurent un enfant le font parce qu'ils ont perdu quelque chose (pardon pour le "quelque chose" qui peut heurter, j'en suis conscient). Ne dit-on pas MA femme, MES enfants, MON ami. L'amour serait donc possession de quelqu'un ?
Si nous aimions nous aurions autant d'amour pour un assassin pédophile que pour les enfants qui partagent notre vie. L'amour n'est pas exclusif. Et pourtant combien "n'aiment-il" pas leur conjoint et ne haïssent-ils pas leur voisin ?

La raison de ma foi en Dieu (une fois libérée des dogmes réducteurs, des conciles et des décision ecclésiales), est que je pense que si "l'amour" n'existe pas, l'Amour, par contre, existe. Et il ne peut venir que d'un être suprême (j'évite les majuscules), qui s'est volontairement dépossédé de tout pouvoir d'agiSan
r sur le déroulement de l'histoire de l'humanité et de chaque individu. Sans dépossession, en effet, pas d'Amour.
Or, Monsieur l'abbé, votre Dieu ne s'est dépossédé de rien. La lecture de la Bible montre, au contraire, qu'il est un tyran jaloux, vengeur, génicidaire... Je n'écris pas cela pour vous peiner, croyez-le, mais parce que c'est la réalité. Que pensez-vous de l'épisode de Jephté (juges 11, 30-40) qui offre sa fille en holocauste à l'Eternel en la brulant vive ? Tout cela pour respecter un voeu... Un homme qui "aime", fut-il Juge en Israël, peut-il sacrifier son enfant à un Dieu cruel ? Qui fait payer les victoires qu'il offre à son peuple ?

Ceux qui, tels le Père Damien, Maximilien Kolbe, les résistants communistes qui chantèrent l'Internationale attachés au poteau d'exécution, et bien, ces gens admirables n'aimaient pas !!! Ils auraient été mal à l'aise leur vie durant s'ils avaient résisté à leur désir magnifique de donner leur vie, ou de la risquer.

Vous écrivez L'amour c'est la joie intense que l'on éprouve en créant de la joie autour de soi. Voila qui prouve la justesse des arguments de Stirner ! L'amour c'est la joie intense que l'on éprouve...  En d'autres termes c'est un "bon égoïsme". Etes-vous sûr que vous aimeriez si "l'amour" vous procurait de la peine ? Peut-être bien que oui. Mais il s'agirait d'héroïsme, pas "d'amour".

Par contre je suis à 1.000% d'accord avec vous lorsque vous écrivez L"homme qui cherche la grandeur dans la puissance du pouvoir (le pape?) ou de l'argent est un consommateur. Il ne rayonne pas. Il confond être et avoir. Le besoin de posséder toujours plus est une plaie pour le monde, il débouche sur les guerres, la haine de l'autre. Vous ajoutez, très justement l'homme se trouve devant un dilemme majeur. Ou bien il choisit de se replier égoïstement sur lui-même, se prendre comme but. C'est l'avoir, l'embourgeoisement, la pantouffle. Ou il choisit l'être, le rayonnement. Il devient alors pour l'humanité une étoile.

Permettez-moi de terminer, Monsieur l'abbé, par ces lignes de "Max  au haut front" : J'aime Moi aussi les hommes; non seulement les individus mais chacun. Mais Je les aime avec la conscience de l'égoïsme; parce que les aimer Me rend heureux et qu'aimer M'est naturel parce que cela me plait , et Je ne connais pas de "commandement de l'amour". j'ai de la sympathie pour chaque être sensible, dont le tourment Me tourmente comme son soulagement Me soulage.
Pardonnez-moi  ma franchise, mais cette définition de "l'amour" me convient mieux que celle des religions ou des chansons ... d'amour !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

piotr 27/09/2008 17:11

AMEN