Controverse ?

Publié le

Ayant  proposé au frère C.J., qui dirige d'une main de fer dans un gant de bronze (à prendre au second degré) l'excellent site hiram3330.unblog.fr une collaboration sous forme d'échanges, notamment "sur ce qui différencie une frère (ou une soeur) symboliste d'un(e) autre qui ne l'est pas?". Ce frère m'a fait parvenir une "épitre"intéressante. Je vous là livre :


Ainsi je serais un "symboliste" et toi pas... curieuse approche que voilà me semble-t-il?
Ne sommes nous pas plutôt et surtout, voire essentiellement (d'essence) des Frères dans l'Ordre...
Ne sommes pas tous deux des cherchants qui un beau jour, qui fut un soir pour moi, vinrent frapper à la porte d'un Temple maçonnique... pourquoi en fait ?

Pour faire du "symbolisme" ? Pour faire du "social" ?

Non je ne le pense pas, du moins pour moi, et je suis sûr que dans le fond... pour toi non plus.

Notre démarche, celles des Frères et Soeurs dans l'Ordre fut "égoïste" !!!
Oui, "égoïste"...et je renvoie tout le monde aux dictionnaires en encyclopédies pour le sens originel et réel de ce terme dont le concept est si galvaudé aujourd'hui.

L'auberge "espagnole" que semble être la franc-maçonnerie ne l'est qu'au premier abord, au second aussi ...mais au troisième ?

Tu vois mon Frère "rebelle" je te taquine un brin... Mais c'est dans ma nature de taquiner et les années passées sur le colonnes n'ont fait qu'accentuer ce "travers" que j'assume sans complexe.

Bien sûr que le visage de notre Ordre est multiple, mais à ma connaissance jamais d'opposition réelle entre les diverses facettes que l'on peut apercevoir.

Bien sûr qu'au sein de nos loges nous travaillons les aspects rituels et symboliques, mais aussi ceux qui peuvent avoir trait à nos sociétés... du moins dans l'Obédience où je suis (Grand Orient de France) qui se veut "libérale", ce qui me fait encore sourire après les années d'assiduité et de réflexions personnelles...

Bien sûr que toi comme moi sommes différents, et  j'en suis heureux, franchement et sereinement.

Il est vrai que je préfère l'étude des Rites et rituels, des symboles, aux réflexions dites sociales - sociétaires - sociétales, mais je ne dénigre pas du tout l'intérêt de ces dernières.

Tu sais comme moi, comme nous tous, que réunir ce qui est épars n'est pas qu'une phrase vide de sens.

Tu sais comme moi que "répandre à l'extérieur du Temple les parcelles de vérité que nous aurons pu acquérir" est un Devoir ... aussi.

Militant nous le sommes probablement tous les deux, chacun à notre manière, au sein de notre environnement quotidien, dans le monde "profane", avec probablement un zeste "d'humanisme" si l'on peut dire (j'en doute un peu personnellement), un regard affuté par nos réflexions et nos méditations (hé oui! n'ayons pas peur des mots non plus) sur nos colonnes.

Mais au sein de l'Ordre, qui est Universel, lui, sommes nous des "militants" ? Je ne le pense pas, tout au plus des "cherchants" plein de doutes et d'hésitations, de remises en question et en cause... Libertaire ou pas, croyant ou non, homme ou femme, bref l'expression "d'éternel apprenti" me satisfait bien aujourd'hui car j'en perçois avec acuité le sens, et l'essence aussi...

Voilà donc pour cette "première épitre à Jacouille" que je reconnais sans aucune hésitation comme mon Frère, au-delà des illusions humaines du monde où nous combattons tous deux, ensembles malgré les apparences fallacieuses, pour l'évolution de l'Homme d'abord, de l'Himanité ensuit...

14 octobre 2008.

Chris



Et bien, Chris, merci ! Merci car ta lettre, ton message qui s'adresse à tous les maçons, m'a quelque peu ému. Et, cela va t'étonner peut-être je l'ai trouvé plein de bon sens( à ... 99% Il reste donc 1%).
En effet, j'ai sentis que ces mots qui me parvenaient via l'écran, étaient l'expression d'une grande honnêteté intellectuelle, et d'une franchise qui t'honorent. On me rétorquera que je ne devais pas attendre moins d'un Frère, mais il est arrivé que certains me déçoivent par des grandes phrases, en apparence, mais quasiment vides de sens. Des mots, rien que des mots...

Le temps est venu passer en revue ton "article", rapidement pour ne pas lasser le lecteur. Tu sais comme moi que les réflexions les plus courtes sont les meilleures. Je parle pour toi comme pour moi.... Tu fus bref, je le serai donc également.

Bien sûr nous sommes avant tout et surtout, essentiellement (d'essence) des Frères dans l'Ordre. Je n'ai jamais considéré que j'étais éloigné des FF.°. et SS.°. symbolistes, à tu peux être rassuré. Simplement, et tu m'accorderas, je le sais, qu'il s'agit là de ma liberté, à laquelle je tiens, de n'avoir pas les mêmes centres d'intérêts qu'eux. Et c'est très bien ainsi. C'est de la diversité que naît la lumière.

Suis-je devenu maçon pour faire du symbolisme ? Non ! J'avais lu, bien avant de frapper à la porte du Temple, les ouvrages de Wirth - Boucher - Négrier - etc., et ils m'avaient laissés de glace... Pire, ils ont failli être la cause sd'un refus de "faire ma demande" selon l'expression consacrée .Encore un peu j'aurais pris la décision de ne pas devenir maçon, et bien oui, il s'en est fallu de très peu ! Tiens, je sens chez toi, prend connaissance de ma prose,  comme un frémissement d'indignation. Est-ce que je me trompe? Oui, je me trompe, car un frère ou une soeur accepte que l'on diffère de lui (d'elle). Mais moi aussi, vois-tu, j'aime taquiner.

Ma démarche fut-elle égoïste ? Oui ! Dans le sens où j'entendais bien garder mon Ego (voir mon article sur Stirner, théoricien anarchiste, écrit il y a une semaine environ. (tu chercheras!). Et je voulais rencontrer d'autres "égoïstes" au sens noble du terme. Je précise pour ne pas donner du grain à moudre aux obsédés de l'anti-maçonnerie. Je voulais me cultiver (je suis titualire d'une certificatd'études primaires), m'améliorer (il y avait beaucoup à faire) avec l'aide de mes Frères.
J'espérais bien, et avant tout, travailler avec eux, pour moi et, j'étais quelque peu prétentieux, pour eux (je fus accepté maçon dans une loge masculine), mais aussi devenir utile pour contribuer l'amélioration de ce bas monde! Comme j'y allais !!!  Moi le croyant, j'avais fait miens ces mots d'un libre-penseur français, Jean Cotereau, un Frère décédé il y a quelques années déja : "la terre, cette réalité sur laquelle il nous appartient de mettre un peu de ciel, quand il n'y reste que trop d'enfer!".  Ces mots sont restés gravés en moi.

Tu écris, et tu as raison, que le visage de l'Ordre est multiple, mais qu'à ta connaissanceil n'y aut  jamais d'opposition réelle entre les différentes facettes que l'on peut apercevoir. Je n'en suis pas si sûr. Il m'est arrivé, rarement je le concède, de me sentir mal à l'aise dans une loge ou, par exemple, un Frère "éminent" affirmait qu'un document avait été découvert par feu le Frère Ambelain, datant de l'Egypte antique ! Mal à l'aise oui, mais aussi horrifié que des FF.°. accordent crédit à une telle affirmation... Ne sois pas inquièt, mon Frère, je n'assimile pas calembredaines et symbolisme ! Le symbolisme est d'une grand intérêt... mais pas pour moi ! Rien ne me fatigue plus qu'une conférence sur le Tapisde loge, les gants blancs ou la corde à noeuds.

"Au sein de nos loges nous travaillons sur les aspects rituels et symboliques, mais aussi sur ceux qui peuvent avoir trait à nos sociétés... du moins dans l'obédience où je suis, qui se veut "libérale" ce qui me fait encore sourire après les années d'assiduité et de réflexions personnelles..."  Là je dois dire que je suis "soufflé" ! Le GODF ne serait donc pas une obédience libérale ? Bien entendu, si nous considérons que refuser l'acceptation (je n'aime pas le mot "initiation") des femmes est un manque de libéralisme, alors oui, ton obédience n'est pas libérale. Mais tu sais aussi bien que moi que ce n'est  pas sur ce critère  qu'on peut juger une obédience. J'aime la mixité, mais je comprends que des FF.°. et des SS.°. préfèrent se retrouver entre eux (elles). Ce n'est pas, à mon sens, du sexisme.

Le libéralisme d'uns obédience se mesure à l'aune de la liberté qui est donnée aux loges. Notamment d'être symbolistes ou non. Car des loges ne sont pas du tout symbolistes. Tu le sais.  Je pense à l'instant à cette loge, très connue dans ma Province, qui n'expose le Tapis de loge que lors de l'acceptation et des passages au second et troisième grades. Le reste du temps il sommeille dans une armoire... Et bien cette loge est d'une qualité rare. Non pas parce qu'elle ne n'accorde guère d'importance aux symboles, mais parce que les FF?°. qui la composent, et qui acceptent la visite des SS.°. , se penchent sur des sujets philosophiques, politiques (au sens noble du terme) et que les discussions qui y ont lieu sont toujours d'un niveau supérieur.

J'ai eus beaucoup de plaisir également à visiter quelques fois  une loge symboliste, dans la capitale, afin de pouvoir sentir la différence de "température". Les occultistes diraient "de vibrations". Mais je n'y ai pas connu les mêmes moments de bonheur que dans la précédente.

Ausein de l'Ordre sommes nous ne sommes pas des "militants" ? Tu as raison, nous sommes des cherchants avant tout. Mais il est bon que les obédiences libérales (oui, je sais, tu n'aimes pas!), adogmatiques, disent les choses importantes et militent, elles, dans l'intérêt de la société.  Un exemple : la laïcité est contestée de plus en plus dans ton pays. Je ne trouve pas anormal que ton obédience appelle alors à manifester.Les FF.°. ne peuvent rester au balcon dans certaines cironstances. Je trouverais, par contre, qu'il serait dommage qu'elle s'engage pour soutenir une formation politique, mais pas qu'elle rappelle les grands principes des Droits Humains à ceux qui seront appelés à gouverner au lendemain des élections.

Voilà, mon Frère, la réponse, qui vaut ce qu'elle vaut, d'un rebelle tranquille et qui tente, avant tout, d'être solidaire de ses FF.°. et SS.°., mais aussi de tous les humiliés au sein d'une société "fricale" (appelle là capitaliste si tu veux, c'est du pareil au même).

Salut et Fraternité.

Jacouille le rebelle.


Commenter cet article

Jacques Cécius 16/10/2008 19:05

Fidure-toi, cher ami Nicolas, que La Libre est devenu le journal le mieux fait en Belgique, et que la maçonnerie n'y est pas diffamée, loin de là. Lorsqu'est sorti mon bouquin "Le rêve citoyen d'un franc-maçon" (Detrad), la recension (quasiment une page!) fut faborable !

nicolas dupond 16/10/2008 14:08

Jacques,

Je ne voulais pas aborder ici cette affaire car toi même n'y avait pas fait mention sur ton blog mais je me suis vu taxer quasiment de parano sur le blog maçonnique pour avoir dit qu'il était bizarre que les preuves avaient été facilement retrouvées (J'avais également émis l'hypothèse que Wagner voulait "enfumer" son affaire et ainsi faire accuser la franc maçonnerie à la place de ses probables commanditaires politiques ou autres).

Ce qu'a affirmé égalementle lendemain la Libre Belgique qui est pourtant je crois un journal réac et catho. Ce journal faisait également des sous entendus allant dans mon sens.

Et pourtant le Frère qui m'a fait cette réflexion est selon moi un vrai Frère (à lire ses commentaires).

Mais ce Frère semblait sinon accuser l'Ordre, accuser des loges voire des obédiences (qui ne font pas le ménage).

Même s'il ne faut pas être totalement naïf, quand des Frères commencent à accuser l'Ordre, ça fait mal.

piotr 16/10/2008 13:53

Me fâche pas .... même si je suis pas franc-maçon ... nous connaissons bien cette prose sur le complot des francs-maçons ....déjà Adolf et son Propaganda Abteiliung salivait sur le sujet .... ceci dit beaucoup de fumée sur skynet.be sur le sujet ....pouvais pas signer puisque je n'ai fait qu'un copier coller de skynet.be ...avec le commentaire hilarant du liégois.

Jacques Cécius 15/10/2008 23:32

Encore moi !
Piotr, ne te fâche pas, mais regarde plutôt le site www.hiram.be

Jacques Cécius 15/10/2008 23:14

Mille excuses, le nom de Piotr ne figure pas sur le commentaire.
Je retire donc "courageux anonyme".
Pour le reste je maintiens !