Vôter ou s'abstenir ?

Publié le

Demain les jeux seront faits aux Etats-Unis. Un candidat de droite : Mc Cain - un autre un peu moins à droite : Obama.
Comme beaucoup d'européens je souhaite la victoire du second. Mais comme les européens ne glisserons pas un bulletin dans l'urne...

Celà étant j'ai regardé hier un court reportage sur cette joute électorale qui aura draîné vers les deux principaux partis des centaines de millions de dollars.
Les reporters sillonaient l'Amérique, aux fins de voir quel serait le vôte des noirs - des blancs - des entrelardés - des indiens laissés pour compte depuis le génocide des envahisseurs venus surtout d'Europe - des latinos (s'agirait-il des partisans de la messe en latin?) - des chômeurs - des travailleurs - des classes moyennes - des milliardaires - des homosexuels - des amateurs de hots dogs sauce bolognaise - et j'en passe...

J'ai été marqué par le reportage réalisé chez ce qui reste des indiens Dakota. De vrais américains, eux, parqués dans des réserves comme du bétail, sans travail et avec en tout et pour tout une somme dérisoire versée par les autorités pour qu'ils ferment leur gu.....
Cers pauvres types, car on n'a vu que des hommes, sortaient de leur réserve pour acheter à boire et se saouler copieusement, c'est ce qui  reste finalement aux marginaux désoeuvrés, et en l'occurence parce qu'ils ne sont pas engagés par les patrons "sociaux" des USA. Ils n'en n'ont rien à faire, les patrons américains, de ces indiens à qui on n'a rien appris. Chez nous également il est prouvé que le taux d'alcoolisme est grand chez les lépreux de notre société démocratique et chrétienne. Les laissés pour compte du capitalisme crapuleux.

De ceux là, ni Mc Cain, alias la frite surgelée, ni Obama qui veut casser la barak, ne s'occupent.  Venez, venez, foule imbécile, vôtez pour l'un des deux, n'importe lequel, car il s'occuperont avant tout des classes moyennes, des possédants, des banquiers, des patrons esclavagistes. Les descendants des indiens Dakota - sioux - apaches - mic-macs - etc. tout le monde, aux USA, à commencer par les candidats, s'en fout !

Alors se pose la question "élections, piège à cons ?"  Le grand Coluche, qui fit trembler Mitterand et Giscard en 1981, disait "si les élections pouvaient changer la vie, il y a longtemps qu'elles seraient interdites !".

Cependant, lorsque le populisme et le fascisme montrent leur sâle tronche et risquent de faire un tabac (rappelez-vous les 17% de Le Pen en 1992 - la victoire de feu Haider en Autgriche - celle de Berlusconnerie en Italie) on se dit, finalement "abstention piège à cons !". 

Chez nous en Belgique,dans quelques mois, les Régions auront à se prononcer. En Wallonie un flamand populiste, disant lui-même se situer enlre la droite et l'extrême-droite, va former un parti. Déjà il est en campagne et entend nious démontrer que la disparition de la  Belgique  nous coûterait cher. Soit, c'est son droit. Mais une politique ultra-droitière va-t-elle apporter la prospérité, alors que la crise va manifestement s'intensifier ? C'est le moment, bien sûr, de s'en prendre aux chômeurs, aux minimexès (pour mes amis français, le minimex, versé par les Centres publics d'aide sociale, permet de ne pas crever),  les imigrés, bref, ceux qui ont peine à s'en sortir et que les syndicats défendent mollement.

Avons nous le droit de nous abstenir ? Dans ces conditions je dis  N ON  !  Il faut barrer la route à ceux qui sont le bras armé du patronat et des organisation qui le représentent.

Passons en revue les partisde gauche :
Le P.S. tout d'abord, à tout seigneu tout honneur. De gauche ? La question nous sommes en droi de nous la poser. Certes il est moins à droite que le Mouvement Réformateur (libéral), ou le Centre Démocrate et Humaniste (démocrate chrétien). Mais tellement peu. Elio est-t-il plus à gauche que Louis (Michel). Je ne le pense pas et je l'écris. Il est quelques (rares) libéraux sociaux.
La Parti Communiste : un groupuscule dont certains vieux militants n'ont rien appris suite aux horreurs commisent dans les démocraties dites populaires (sic).
Le Parti du Travail de Belgique (stalinien) : et  oui, stalinien!  Donc passons, tout est dit.
Le Parti Socialiste Ouvrier (trotskiste) : encore un groupuscule sans consistance.
Il se formerait sedmble-t-il, une nouveau mouvement :  Gauche Autrement. Le temps que les militants, peu nombreux mais sincères, s'entendent entre-eux, nous auront atteint le milieux du siècle.
Les anars ? Par essence les libertaires ne participent pas aux joutes électorales; Et c'est là que je me pose des questions... N'est-il pas trop facile de rester au balcon tandis que la situation des travailleurs devient chaque jour plus précaire ? Peut-on encore, avec le vieil anarchiste Maurice Laisant, dire

Accourez et vôtez gaiement,
ô populace souveraine,
 pendant le temps d'une quinzaine,
on vous doit des ménagements.
Princes et consorts du Parlement,
Nul ne sait ce qui s'y gamberge;
L'édile qui nous parle... ment.
Ma carte d'électeur est vierge !

J'ose croire, aucontraire, que nous avons quelque chose à faire. Par exemple entrer en masse dans les partis politiques pour y faire entendre notre voix. Mais là je rêve... Le capitalisme a su s'y prendre. Nous avons les mains liées : crédit bagnole - crédit TV grand écran - vacances sans quoi, nous a-t-on fait croire, nous ne sommes pas normaux - et j'en passe.
Comment dans ces conditions engueuler les dirigeants politiques ? Comment encore déclencher des mouvements de grêve comme jadis? Comment faire lorsque la justice prend fait et cause pour les patrons et empêche les travailleurs d'organiser des piquets de grêve ?

Je vais vous faire un aveu :  nous sommes roulés dans la farine par les patrons, les banques et les multinationales qui gouvernent nos pays. Il nous faudra du courage pour réagir. En aurons nous ???
 Priez, mes amis, priez, et sachez qu'un cierge à Sainte Rita, patronne des causes désespérées ne coûte pas cher !
Amen !






Commenter cet article

Jacques Cécius 03/11/2008 17:10

Salut m'fi comme on dit chez nous.
Peux-tu me donner ton adresse courriel, que je ne trouve pas...
J'ai, en son temps, planché sur l'Eglise de Jésus Christ des saints des derniers jours (mormone).
Merci d'avance.

nicolas dupond 03/11/2008 14:02

Jacques,

Un HS.

J'ai vu sur le blog maçonnique une publicité pour un ouvrage certes ouvert d'esprit rédigé par des professeurs d'une université mormonne.

Que penses tu de ce mouvement religieux à titre personnel (je sais que tu es calé sur les églises des USA)?

On entend tellement de choses sur celui-ci.

nicolas dupond 03/11/2008 11:25

Très bonne analyse, Jacques, très pesée et malheureusement réaliste et le tout dit sans emportements car la situation donnerait envie de tout péter (on voit là la méthode maçonnique). Je ferais exactement la même pour la France.

De toute façon, c'est l'Europe en son entier qui est plongée dans cette situation.

Vive l' Union Européenne néo libérale!!!