La nouvelle Eglise, ou Eglise swendenborgienne

Publié le

La Nouvelle Eglise est née des visions (?) d'un pasteur luthérien, Emmaneul Swendenborg (1688-1772).

Swendenborg eut son gloire comme clairvoyant et une influence considérable sur l'occultisme moderne. Jung s'en inspira pour mettre au point sa psychologie.
Il affirmait pouvoir entrer en contact avec les défunts, comme le feront plus tard les adeptes du spiritisme. Il prétendit que"le ciel s'était ouvert à lui" pour qu'il puisse s'entretenir avec les anges et les esprit des morts. Il décrivit ses visions dans plusieurs volumes qu'on trouve encore dans les librairies dites ésotériques.

Il fit de nombreux disciples, et son Eglise existe encore aujourd'hui aux Etats-Unis où elle a pignon sur rue. En France (Paris) et en Belgique (dans la région de Visé, à la frontière hollandaise) existent des très petits groupes qui s'efforcent de répandre les idées du pasteur visionnaire. Mais c'est d'abord en Grande-Bretagne qu'elle se répandit.

Swendenborg ne fonda point d'Eglise. Un groupe de disciples anglais s'en chargea, après sa mort. Un certain Hindmarsh, imprimeur à Londres créa la première "paroisse", en 1788.

En France Jean-François-Etienne Le Boys des Guays traduisit les oeuvres de Swendenborg, et devint le missionnaire des idées nouvelles. L'Eglise s'appela "Nouvelle Eglise du Seigneur Jésus-Christ".

De France elle se répandit aux U.S.A. ou fut crée la Swendenborg Society, qui compte environ 20.000 fidèles en ce début de XXI siècle, et plus ou moins 30.000 dans le monde.

La Nouvelle Eglise enseigne l'unité de Dieu qui est "trois opérations dans une unique Personne", et non la Trinité classique. Contrairement aux Eglises issues de la Réforme, unitariennes mises à part, elle rejette le salut par le sang répandu du Christ, mais bien par les oeuvres, toujours commes les Eglises unitatrienne et singulièrement le Catéchisme de Rakow. Elle affirme avec force que les mondes spirituel et matériel ne sont qu'un.
Elle prétend qu'existent des correspondances entre l'Homme interne (vous et moi) et le "Très Grand Homme", se basant pour cela sur les oeuvres du Maître.

D'après les croyances swendenborgiennes les désincarnés vivent dans un monde spirituel, sorte de prolongement de la vie terrestre, où ils peuvent se marier entre-eux .

Là où encore les swedenborgiens rejoignent les unitariens, c'est lorsqu'ils rejettent un Credo strict. C'est ainsi que chaque communauté choisit, parmi les oeuvres du pasteur Swendenborg les pasages qui leur semblent les plus importants, tout en n'imposant rien aux croyants.

Le chef de file des premiers spirites américains, Andétaient révélés par Swendenborg.
Davis (1826-1910), encore reconnu par les modernes spirites comme un authentique médium, fut très influencé par les idées du pasteur suédois, et celles du magnétisme animal de Messmer. Il ouvrit alors deus "cliniques de clairvoyance" dans lesquelles les malades étaient soignés par Davis, en transes.

Signalons une nouvelle fois que jamais Swendenborg ne quitta l'Eglise luthérienne dont son père était évêque. Il fut un brillant spécialiste des langues anciennes, de la minéralogie et qu'il étudia diverses philosophies.

Certains attribuent à Swendenborg la création d'un forme de franc-maçonnerie : le Rite swendenborgien, lequel compte huit grades, dont les premiers, Apprenti, Compagnon et Maître, sont basés sur le Livre de la Genèse.
Ce Rite fut représenté, lors de l'âge d'or de l'occultisme, à l'occasion de Congrès spiritualiste de Paris, organisé par le célèbre Papus, par la "Grande Loge Swendenborgienne d'Angleterre". Papus lui-même, assisté de Téder (Detré), avait créé une loge INRI, pratiquent ce Rite. Elle faisait partie de la Grande Loge Swendenborgienne de France. Mais dans la patrie de Voltaire le Rite ne posédait que trois grades. Il passa au Rite Ancien et Primitif (pléonasme!) de Memphis-Misraïm, qui, lui en comptait alors 90 !

Nous avouons ignorer si ce Rite fonctionne encore. Si une "lecteur" du blog pouvait me renseigner il aurait droit à ma gratitude.







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

T Sendivogius 25/03/2009 17:45

Cher ami,
juste un mot pour vous dire que je suis Illuminé théosophe, Frère vert de la loge Béréchit du Rite de Swendenborg, rite de maçonnerie marginale toujours en activité en France (sous licence anglaise) et qui trouve un regain depuis 1994.
Amicalement.

piotr 16/11/2008 19:57

je vois avec joie que tu es guéri ... et que déjà tu retombes dans tes vieilles faiblesses ...et bien comme on dit .... Personne ne doit jamais déranger un homme de bien qui boit ...hormis sa femme qui va en profiter !

Jacques Cécius 16/11/2008 18:52

Merci m'fi (comme on dit chez nous), mais ce que je souhaite c'est d'avoir des renseignements sur le Rite maçonnique swendenborgien.
Cela dit, les renseignements fournis me sont utiles. Mais comprend que si je m'étais étendu sur l'Eglise Nouvelle, j'aurais été dans l'incapacité d'aller en ville m'acheter ma bouteille de Muscadet ! ! !

piotr 16/11/2008 18:45

ta gratitude ..rien que cela ?????

Une première église est organisée à Londres en 1782. Sur le continent américain, celle de Baltimore date de 1792. C'est également à Londres que se dessine, dès 1788, l'organisation du Nouveau Christianisme. Le premier congrès du mouvement date de 1789, la première Conférence Générale, de 1821.

Les églises locales sont autonomes, dirigées par un pasteur, mais regroupées dans une fédération. Toutes les fédérations sont coiffées par la Convention Générale qui se réunit chaque année. Il n'y a pas de siège mondial. Les publications du Nouveau Christianisme viennent de la Swedenborg Society : 20/21, Bloomsbury Way, Londres WC 1 A 2TH. Un second bureau se trouve:139, East 23 rd Street, 10010 New-York.

La General Church of the New Jerusalem de Bryn Athyn : 19009 Pennsylvanie, peut être considérée comme point de ralliement des swedenborgiens.

Le 28 août 1965, a été créée, à Zurich, l'Association Continentale Européenne qui regroupe les églises de France, de Suisse, d'Allemagne, d'Autriche et d'Italie. La Suisse abrite le siège de la fédération de langue française : 21, Rue Caroline, 1005 Lausanne.

Une trentaine de pays abritent les 35000 membres, dans plus de 380 églises, réparties aux Etats-Unis, en France, en Belgique, en Afrique (surtout au Ghana), au Canada, en Grande-Bretagne, en Suède, en Italie, en Autriche (Vienne), en Suisse (Lausanne, Fribourg, Zurich, Bâle:158, Holeestrasse), en Allemagne (Berlin, Bochum, Stuttgart) et ailleurs.

Les femmes peuvent devenir membres dès l'âge de 18 ans, les hommes seulement à partir de 21 ans, après avoir étudié les écrits de Swedenborg pendant quelques mois.

Les premiers disciples de Swedenborg sont arrivés en France dès 1850. Ils possédaient un temple : rue Thouin, dans le 5e arrondîssement de Paris.

Le Nouveau Christianisme n'a jamais fait de progrès spectaculaires. Il compte moins de 100 membres en France. Ceux-ci se réunissent dans la banlieue parisienne (Clamart, Thiais, Meudon) et dans la Côte d'Or (Bourguignon-Meursanges).

C'est là que s'est tenue l'Assemblée Générale Constitutive les 7 et 8 octobre 1978, les statuts ont été déposés à la Sous-Préfecture de Beaune le 20 novembre de la même année (Journal Officiel du 13 décembre 1978).

Elles sont assez discrètes. Les membres invitent des amis aux différentes rencontres. Ils leur envoient des textes de Swedenborg.

Aux États-Unis, le Nouveau Christianisme possède une Faculté de Théologie, dans le cadre de son Académie de Bryn Athyn. Les études pour être pasteur durent quatre ans.

Piotr