Des croyant anarchistes : les doukhobors

Publié le

En 1740, dans la "doulce" russie tsariste, un militaire prussien ayant décidé de vivre sa retraiute en Ukraine,  fonda un mouvement religieux encore bien vivant aujourd'hui : les doukhobors, ceci à la grande colère de l'Eglise orthodoxe qui, en Russie et en Grêce, n'a jamais admit qu'il soit possible de se détacher d'elle. Aujourd'hui, dans la malheureuse Russie dirigée en réalité par le tsar Poutine, l'orthodoxie, soutient  du régime, est antisémite, et combat les autres Eglises ou mouvements religieux minoritaiures.  En Grêce, il n'y a pas si longtemps, la hiérarchie exigeait que l'appartenance religieuse figure sur les cartes d'identités.


Les doukhobors, lesquels croient que Dieu est amour (c'est bien la moindre des choses), que l'inspiration par l'Esprit Saint peut être reçue par le dernier des "vilains", que la Bible, si elle est la parole de Dieu, est secondaire par rapportà la lumière intérireure pouvant illuminer tout homme de bonne volonté, quelque soit sa croyance,dépassèrent la mesure, aux yeux de l'Eglise orthodoxe, en admettant l'union libre, à laquelle il peut être mis fin si les "concubins" n'ont plus d'attirancel'un pour l'autre, et, ô horreur le culte des icônes.

Du coup, l'Eglise officielle estima que les doukhobors étaient les adversaires du Saint Esprit, d'où leur nom signifiant "lutteurs contre l'Esprit de Dieu".


Le tsar, qui ne pouvait ni ne voulait, déplaire à l'Eglise orthodoxe, exila les "hérétiques"  sur le côte de la mer d'Azov. Ils y furent persécutés par les autorités locales. Aux attaques criminelles des cosaques, spécialistes en progromes, ils n'opposèrent qu'une résistance passive. L'anarchiste chrétien qu'était Tolstoï prit leur défense. Mais ce grand homme avait été excommunié par l'Eglise russe. Il ne pouvait donc être d'une grande aide.


Le "petit père" (le tsar) comme l'appelait le populo lorsqu'il s'adressait à lui, par une ukase, les autorisa à  émigrer. La quasi totalité des doukhobors s'installa au Canada où, malgré quelques attitudes bizares, il jouissent de l'estime de la population.


Cependant tout n'alla pas sans mal, les adeptes refusant de payer les impôts (heureusement pour eux il ne vivent pas en France ou en Belgique carde graves ennuis leur tomberaient dessus), ils refusent le service militaire, vous ne rencontrerez donc jamais un doukhobor traineur de sabre, la police, vous ne rencontrerez donc jamais un doukhobor traîneur de matraque, la magistrature, vous ne rencontrerez donc jamais un doukhobor traîneur de Code pénal. Hormis le fait que lorsqu'une ou l'autre mesure qui ne leur conviennent pas, ils boutent le feu à leur maison et défilent... nus dans la rue !

Cependant, à l'heure actuelle, ils ont pris des arrangements avec les autorités, ce qui limitent les interventions des pompiers, et les PV pour outrage aux meurs...


Nos braves doukhobors, des anarchistes en quelque sorte, constituent un mouvement de plus ou moins 20.000 membres.


Tous comme les quakers et les mormons aux Etats-Unis, les doukhobors sont considérés comme particulièrement travailleurs (ce en quoi ils ne me ressemblent pas), et honnêtes (là, je tente de l'être).


Longue vie à ces croyants contestataires !





Commenter cet article

piotr 25/11/2008 11:18

et hop ....copier-coller au blog des quakers ....

Piotr