Des thérapeutes fous !

Publié le

Mon intention première fut d'écrire un "article" sur ce grand maçon que fut Emile Vanderbelde (1866-1938), mais l'actualité m'oblige à m'étendre quelque peu sur un thérapeute fou et ses séides.

Le docteur Hamer, oncologue allemand a créé une thérapie basée sur le fait que les origines du cancer seraient psychologiques, et que, par conséquent cette terrible maladie pouvait être guérie par une forme de psychothérapie connue sous le nom de "Médecine nouvelle germanique" ! Abérant n'est-il pas ?

Ayant eu la douleur de perdre son fils atteint d'un cancer, Hamer se lança dans des" études" qui aboutirent àce que la chimiothérapie et  la radiothérapie, qui apportent plus de dégats que de bénéfices !  soient bannies.  Les propos en italiques sont ceux d'un hamerien belge,, un certain Crêvecoeur, en tournée actuellement en Belgique et en France.

Les victimes de la thérapeutique "Hamerienne" ne se comptent plus. Hammer a d'ailleurs éé condamné à deux reprises à des peines de prison. Il se trouverait actuellement en Autriche.

Le docteur Berliner, membre du Centre d'informations sur les organisations sectaires nuisibles s'est exprimé ainsi : Jean-Jacques Crêvecoeur défend totalement les principes du docteur Hamer. Or ce dernier demande aux patients, des cancéreux, d'abandonner tous les traitements lourds pour être traités par psychothérapie. Cela conduit à des décès prématurés dans des souffrances atroces. Un dizaine de cas ont été répertoriés chez nous.

Crêvecoeur se défend ainsi : Pour la réparations des cancers jeunes, le protocole complet est inutile  ( ! ) voire toxique. Dans beaucoup de cas la chimiothérapie et le radiothérapie apportent plus de dégats que de bénéfices.
Ce à quoi le docteur Berliner rétorque : Ce discours est toxique. Crêvecoeur est très dangereux car intelligent.

Le député socialiste André Frédéric, spécialiste des mouvements sectaires, condamne lui-aussi, en termes durs, ceux qui prônent de telles méthodes.

La question est posée : ne faudrait-il pas interdire à des individus comme Crêvecoeur, et d'autres par ailleurs, puisqu'un psychothérapeute adepte de la méthoque criminalo-loufoque de Hamer, a sévit dans ma région il y a quelques années d'ici. Hélas Hamer a fait de émules, qui s'en vont porter la "bonne parole" par monts et par vaux.

Au nom de la démocratie, on  ne peut laisser mourir des gens naïfs, victimes de de thérapeutes fous.
La Maire de Montreuil (région parisienne), Dominique Voynet, a interdit à Crêvecoeur de donner une conférence. Ce qui est impératif, c'est bien  entendu, de prendre des mesures législatives, de nature à ce que des malades ne soient plus "soignés" (sic) par des médecins comme Hamer (mérite-t-il encore ce titre?).

Qu'on me comprenne bien, je ne fais pas partie de ceux, qui, voient des sectes partout exception faites pour les religions ayant pignon sur rue. Cependant, une dame que je connais est actuellement soignée par homeopathie pur un cancer qui se généralise. Je n'accuse pas ici cette forme de thérapie,  mais le fait que des médecins "doux" (resic) affirment guérir des cancers et interdisent à leurs malades d'avoir recours à la cancérologie classique, grâce à laquelle le pourcentage de guérisons augmente d'années en année.

Les criminels ont leur place en prison, et les fous dans des asiles pour aliénés !

Commenter cet article

Jacques Cécius 25/12/2008 12:35

D'accord avec vous.
Mais, hélas, le Dr Hamer, p. ex., interdit le recours à la chimio et la radiologie.
Si j'étais atteint d'un cancer, aux traitements classiques peut-être bien que j'ajouterais une médecine douce.
Mais ne perdons pas de vue que si des maladies comme le cancer sont de plus en plus souvent guéries, c'est grâce aux méthodes classiques de dépistage et de traitement.

Eléonore 24/12/2008 19:12

Et si en fait il n'y avait rien de si catégorique?
Pour moi aucune recherche pouvant amener une amélioration n'est mauvaise.
Ce qui ne va pas, c'est quand l'auteur affirme que c'est la seule et unique façon.
Oui, un travail en psychothérapie est bénéfique mais malheureusement insuffisant, oui une chimio peut faire plus de dégats que de bien (ça jette parfois le bébé avec l'eau du bain), mais si efficace pour beaucoup de cas, oui il y a plein de façons naturelles de contribuer à une guérison d'un cancer, même si cela n'y suffrait seulement.
C'est d'affirmer qu'il n'y a qu'une seule et unique façon qui est toxique, et quelle que soit le côté qui le dit... Alors que plusieurs techniques misent ensemble peuvent donner de si bons résultats.

levy 06/12/2008 18:34

tu vois maurice ici on peu faire des commentaires ce qui n'est pas le cas de j c barbier amitié et fraternité guy

Jacques Cécius 04/12/2008 17:50

A Maurice :
Un médecin belge, femme, a écrit il y a une quinzaine d'année, un bouquin qui reprend à peu près tes arguments. Pour elle le bonheur pouvait guérir les maladies, et les situations tristes les provoquer. Elle était heureuse, mère de famille, jolie, avait une clientèle importante. Hélas elle est décédée d'un cancer à 35 ans ! Je ne veux pas te contrarier. Mais je compare cela à ce qu'a été la vie de ma mère : une enfance malheureuse - un divorce - treize opérations (dont cancer du sein, et cancer de l'utérus). Elle a été soignée par les méthodes classiques elle a vécu jusqu'à 79 ans. Ses cancers elle les a contracté à79 et 60 ans !

nicolas dupond 04/12/2008 15:23

En soi, les sectes ne sont pas nuisibles si elles ne nuisent pas à autrui.

Dans cette mesure, on peut faire preuve de tolérance à leur égard.

Mais quand elles ruinent des individus, quand elles rendent des gens neuneus suite à conditionnement, quand elles nuisent aux "extérieurs" au mouvement, quand elles professent des idées d'extrême droite, là on ne peut plus être tolérant et on doit agir.

De plus en plus, on dit que le nain est sciento. On voit le résultat.