Le pavé mosaïque

Publié le

Il m'est reproché régulièrement de ne pas faire dans la nuance. De ne voir que le noir et le blanc du pavé mosaïque.

J'AVOUE ! ! !

Existent : le Bien et le mal - le Beau et le laid - la Vérité et le mensonge - la Franchise et l'hypocrisie.

Et entre les deux ?
Entre le Bien et le mal ? L'indifférence !
Entre la Vérité et le mensonge ? Le silence coupable !
Entre la Franchise et l'hypocrisie ? Le confort intellectuel !

Je ne suis jamais indifférend, je prends position. Cela gêne...
Je ne ferme jamais ma gueule. Cela gêne.
Je dis toujours ce que je pense. Cela gêne.

Cela gêne qui, au fond ? Des maçons qui n'aiment pas prendre position et, surtout, que leur Obédience s'engage.

Qu'il est facile, qu'il est doux de chausser ses charantaises, de s'installer dans son divan et de lire les "grands" auteurs maçonniques ! Les Ragon - Leadbeater - Wirth (le moins zozo) - Plantagenet - l'illustrissime et révérendissime Guénon...

Pour l'instant je relis pour la Xe fois "Trois points c'est tout" de feu notre F.°. Fred Zeller, que vomissent bon nombre de maçons endormis au sein de loges qui sommeillent...

Voilà un homme dont la vie fut un combat contre l'injustice faite à la classe ouvrière, aux étudiants, aux marginaux politiques : trotskistes (je n'en suis pas), anarchistes (il n'en n'était pas), partisans de Messali Hadj qui fut un des premiers à exiger l'indépendance de l'Algérie et dont les militants furent exécutés par le FLN (que Dieu me pardonne  je travailleis avec eux. Tout le monde peut se tromper, et surtout je ne pouvais imaginer ce que ce mouvement allait faire de l'Algérie).

Fred Zeller, avant d'être "exécuté" par une majorité de FF.°. du GODF, par une majorité de FF.°. qui lui reprochaient d'être trop à gauche, et même d'avoir été été compice dans l'initiation d'Omar Bongo, fut Grand maître de son l'Obédience. Il "milita" comme un beau diable (sic), pour que le dit GODF redevienne ce qu'il n'aurait jamais du cessé d'être : une Obédience combattive, proche des lépreux de notre société. Il participa chaque année à l'hommage rendu au Mûr des Fédérés (cimetière du Père Lachaise), hué par les communistes orthodoxes et honni par les maçons indifférents.

Le F.°. Jacques Mitterand (rien à voir avec François), crypto-communiste, voulait sa peau. D'autres également, que Zeller gênait pas ses déclarations en faveur de Mai 68 par exemple. Ils l'obtinrent. Fred Zeller s'en alla désabusé.

J'écris ces quelques mots pour conseiller la lecture du bouquin susmentionné, édité chez Robert Laffont, et probablement épuisé, mais qu'avec un peu d'obstination on peut encore trouver chez des bouqinistes, dans des bibliothèques publiques ou maçonniques.

Lisez, mes SS.°. et mes FF.°.  C'est l'ouvrage d'un homme courageux...

Commenter cet article

Jacques Cécius 17/12/2008 14:15

Didier Aumard : ce qui est lamentable, aujourd'hui, c'est qu'une majorité de maçons préfèrent "suivre un chemin initiatique" qu'ils ne termineront peut-être jamais, plutôt que de sa battre pour les lépreux de notre société, comme l'a fait le Frère Zeller.

AUMARD Didier 17/12/2008 09:34

Par pur hasard,j'ai consulté votre blog, et je viens de lire attentivement l'article du mercr.10 décembe sur la lecture de Fred ZELLER "Trois Points c'est Tout":je reconnais l'exactitude de vos propos concernant Fred ZELLER, je possède ce livre que j'avais acquis avant d'être initié un certain 24 juin 1988 dans une obédience dite "symbolique" et extrèmement traditionnaliste: j'en suis sorti depuis 1994 ! J'aurai l'occasion de revenir discuter sur ce blog : la teneur de vos avis et de vos opinions m'a rafraîchi le cerveau.Merci encore.Didier AUMARD

nicolas dupond 16/12/2008 09:17

Une grande époque du GODF.

Jacques Cécius 12/12/2008 14:58

C'est ton droit, cher Ami.
Mais je suis comme je suis... Et je reste méfiant envers ceux qui font dans la nuance. Parfois elle confine à la lâcheté !

piotr 12/12/2008 12:29

je trouve pas .... nuance ...c'est comme tolérance ...