Que de papes !

Publié le

UN pape, et à Rome ? Oh que non !

Quatre. Oui, quatre, et dans divers pays, dont le nôtre. Vous avez bien lu.

Voyons d'abord le pape canadien, Jean-Grégoire XVII, anciennement Père Jean, de l'Ordre des Apôtres de l'Amour infini, installé au Québec par Gaston Tremblay, en religion, comme susdit,  Père Jean.
A la tête d'une communauté qui bientôt sera séparée de Rome, le Père Jean avait fait ses études chez les Frères du Sacré-Coeur, avant d'entrer en religion chez les Frères hospitaliers de St Jean de Dieu.

Dès ce moment il bénéficie de visions durant lesquelles le Christ lui révèle qu'il devra fonder une communauté nouvelle. Mais pour cela tu devras descendre jusqu'au fond des humiliations. Tu seras prêtre mais d'un sacerdoce d'ignominies comme Moi montant au calvaire. Tu sera évêque; ta mitre sera une couronne d'épines. Voilà ce que Jésus lui-même lui annonce (lire F.Luz : "Le soufre et l'encens" Claire Vigne éd.).

Assez étrangement l'archevêque de Montréal lui accorde sa confiance ! Plus fort encore, Pie XII lui accorde sa bénédiction !!!

Le Père Jean fonde alors la communauté , dans les encirons de Montréal. Là, nouvelle vision : celle de la Vierge Marie qui confirme ce que lui avait dit son Fils. ..

Il rencontre en France feu (qui ne l'était pas encore) Clément XV, au "Petit Vatican" de Clémery en Lorraine. Clément XV est lui aussi, depuis longtemps,  l'objet de visions, et de contacts avec les extra-terrestres. Soit. Toujours est-il qu'il consacre évêque le Père Jean.

De retour au Québec il se fait tancer par les autorités ecclésiastiques, on peut le comprendre, et il est déclaré schismatique, ainsi que sa comunauté. Peu de temps après il rompt avec Clément XV de Clémery, et est courroné pape par quelques uns des évêques qu'il a lui-même consacré. Un service pour un rendu ! Le voilà désormais Grégoire XVII.

La communauté des Apôtres de l'Amour infini  prospère, et un monastère est construit pour abriter plusieurs centaines de frères. Les foules y accourent pour faire allégeance au pape Clément XVII.

Mais les ennuis commencent : l'évêque du lieu fait appel à la justice des hommes pour contrer l'action de Jean-Grégoire XVII. En vain. Et c'est très bien ainsi, selon la conception humaniste de la séparation des Eglkises et de l'Etat.

Le pape de St Jovite ordonne des femmes qui ont autorisées, dès lors, à dire la messe, mais à genoux !
Quant aux frères ils célèbrent le saint sacrifice selon le rite dit de St Pie V, mais quelque peu aménagé.

Jean-Grégoire XVII pond une encyclique, "Pierre parle au monde".

Aujourd'hui la communauté qu'il a fondé est florissante et le nombre de fidèles n'a fait que croître.


A demain pour le pape Grégoire XVV (encore un!) de Palmar de Troya 'Espagne).

Commenter cet article

levy 24/12/2008 15:53

mais c'est incroyable que fait la police je comprends que personne n'en parle ca va faire un foin alors jacques la suite s t p merci guy

Jacques Cécius 24/12/2008 15:23

Golias est une excellente revue. elle informera peut-être un jour ses lecteurs de l'existence des papes actuels. J'en évoquerai quatre, mais, en fait il y en a encore plus, notamment deux Pie XIII !!!

levy 23/12/2008 18:44

commenrt se fait il que nous ne soyons pas informés de ces papes ???? et golias non plus guy