Le pape espagnol

Publié le

C'est en 1968 que commence cette histoire (édifiante ?).

Trois petites filles de Palmar de Troya, région de Séville, "voient" la Vierge Marie. Le peuple mystique espagnol afflue sur le lieu des "apparitions",  dont des prêtres et des religieuses.

Parmi les fidèles, un certain Clemente Rodriguez "voit" lui aussi la Vierge. Celle-ci lui parle. Il réunit autour de lui un petit groupe de crédules. Dominguez devient dès lors LE voyant de Palmar de Roya.
Les "messages" que reçoit notre homme sont, de nature apocalyptique. Rien de bien joyeux à l'horizon...

Des prêtres intégristes soutiennent le "voyant", ceci d'autant plus qu'il condamne les réformes de Vatican II. Un évêque d'origine vietnamienne, Mgr Ngo Dinh Thuc s'enthousiasme, ordonne des prêtres et consacre des évêques faisant partie d'une communauté nouvelle clémentiste, "L'Ordre des carmes de la Sainte Face". Mgr Ngo Dinh Thuc le laisse tomber et Rome l'excommunie. Il fallait s'y attendre. Mais la mesure prise le laisse de glace.

Paul VI décède, et Dominguez est désigné par le ciel pour lui succéder ! Il prend le nom de Grégoire XVII. Il bénéficie "d'apparitions" de la Vierge et du Saint Esprit. Sur ordre de Marie il nomme des cardinaux.

Sainte Thérèse d'Avila en personne" lui rend visite" et  le félicite pour sa nouvelle réforme du Carmel...  Elle lui dit tout de go qu'un papillon confirmera son accession au trône de Pierre !  Des témoignages (?) de carmes et carmélites existent, dans lesquels chacun affirme avoir vu la papillon entrer dans la pièce ou se trouvait Dominguez. Le pauvre insecte est capturé, et est encore aujourd'hui exposé, vénérable relique.

Grégoire XVII est devenu mal voyant et ensuite totalement aveugle à la suite d'un accident de voiture. Un miracle devra se produire cependant,  et le "Saint Père" retrouvera la vue. Le miracle, aujourd'hui, se fait encore attendre...

Par une encyclique il retire le caractère sacré à toutes les reliques se trouvant dans les églises reconnues par Rome, car l'Eglise romaine est devenue apostate. Soit ...

Clément XVII canonise à tours de bras. Parmi les heureux bénéficiaires de la canonisation : Charlemagne - Paul VI - le sinistre Franco.

N'en restant pas là le "pape" Clément XVII modifie le déroulement de la messe, qui devient "chapelet-messe".

Une basilique et une somptueuse résidence papale sont construites à la suite de dons qui affluent.

Il semble que le nombre de fidèles soit toujours en augmentation lente,  mais que Benoit XVI ne soit pas inquiet de l'affaire.



A suivre, avec les deux Pierre II.

Commenter cet article

levy 25/12/2008 13:49

vite la suite c'est super marrant a tres bientot de tes nouvelles guy

Jacques Cécius 25/12/2008 12:37

Tu peux compter sur moi, mais prend patience.
Salut et Fraternité.

maurice 25/12/2008 12:03

Bonjour à toi Jacques, car avec Piort vous êtes à tous les deux, une véritable encyclopédie.
Si dans tes archives tu pouvais me donner des infos sur le Lectorium Rosicrucianum. Bonne Journée et merci d'avance.