Traditions religieuses - Traditions maçonniques

Publié le

Connaisant mal la franc-maçonnerie, l'homme de la rue s'étonne d'entendre dire des maçons que certains sont religieux, et pratiquants !

Certes rarement catholiques, et jamais protestants fondamentalistes.Rarement aussi juifs orthodoxes et musulmans pur jus.

Pour le monde extérieur le franc-maçon est unathée farouche ou un agnostique "borné".  Bouffeur de curé, mangeur de boudin le Vendredi saint...

Lors de son entrée dans l'Ordre le futur maçon ne doit-il pas fouler un crucifix ? Mon père, athée et homme de gauche, l'affirmait, et l'a cru jusqu'au jour ou, ébahi, il a apprit que j'allais faire partie de la boutique...

Les protestants fondamentalistes, américains surtout, sont persuadés, et ils l'écrivent, que les maçons adorent le Baphomet !

Pour prouver qu'il s'agit là d'idioties, parfois héritées de Léo Taxil, ex-maçon "converti" et qui floua même le pape Léon XIII, il nous faudrait inviter les curieux à nos travaux, ce qui n'est pas possible, ni souhaitable. Alors laissons dire. Les coyottes aboyent, les maçons travaillent.

Selon nos frères anglais, américains et skandinaves, qui se basent sur les Constitutions (surranées) d'Anderson, le maçon ne peut être athée (Anderson ajoute "stupide") ni libertin.

Pour ma part, et bien que je n'ait pas la carrure d'Anderson (mais est-ce bien lui qui a écrit les Constitutions ?), non seulement je pense qu'un maçon peut être a-religieux, mais également anti-religieux, pour autant que ce ne soit pas avec d'un manière imbécile, c'est à dire sans s'être renseigné sur ce qu'est la pensée religieuse.

Pour juger la position du maçon à l'égards des religions il est utile de séparer le contenant du contenu. Les religions et les Individus qui en font partie. Le dogme imposé et la foi personnelle.

Ce que le maçon conteste ce ne sont pas les croyances vécues avec tolérance mais les ukases, qu'elles viennent de Rome, de Genêve, de La Mecque ou du quartier ultra-orthodoxe de Mea Sharim à Jérusalem. Les dogmes étroits, les décisions religieuses qui excluent et engendrent la haine.

Sachant que le sentiment religieux peut contenir une bonne graine de richesse spirituelle, quelque fleuve d'eau fraiche qui adoucit la douleur lorsqu'elle survient, le franc-maçon se doit d'estimer qu'il ne faut pas combattre les religions, mais les intégrismes, les fondamentalismes. Il sait que souvent les dogmes et les lois ont écarté de la religion primitive la lumière émanant de "prophètes", d'Hommes comme Jésus, Gautama le Bouddha, Gourou Nanak, et d'autres encore.

Demandons nous si différents chemins existent qui mènent aux cimes. Avec  le professeur Théodore Monod j'affirme que oui. Et parmi ces chemins il y a l'athéisme et l'agnosticisme. Théodore Monod en était persuadé, lui le protestant ante-nicéen.

Quoi qu'il en soit, nous savons que les grandes traditions religieuses, à leur débuts, avaient une origine pure, et étaient édifiées sur des principes destines à faire progresser l'homme. Mais les "religions" politiques également, hormis le nazisme et le stalinisme bien entendu. Ces doctrines écrasaient l'homme au profit du Reich ou du Parti.

Chaque religion, hélas, a payé un tribut (exception faite pour le bouddhisme semble-t-il) à l'imperfection humaine. Elles ont, à un moment ou l'autre de leur histoire, été plus ou moins corrompues par le besoin qu'éprouve l'homme de dominer ses semblables pour faire leur salut. Manque d'humilité qui les ont menées à créer des inquisitions.

Loin de moi, qui suis protestant libre, l'idée de pousser les hommes à s'éloigner de toute idée religieuse.  Mais ce que je pense pouvoir leur dire, avec humilité, c'est que la franc-maçonnerie peut être un remède à toute dégénérescence spirituelle, car a ses principes elle ne déroge pas. Des maçons parfois, hélas...

Il ne s'agit pas d'affirmer hautement que la maçonnerie constitue, comme certains auteurs maçonniques l'ont dit jadis, une synthèse des traditions religieuses destinée à les remplacer avantageusement. L'Odre n'est pas une forme de macédoine spirituelle.


A SUIVRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques cécius 05/01/2009 10:27

Tu es tout pardonné. Ne sois pas désolé.
salut et Fraternité.

levy 04/01/2009 14:52

desole maurice m'a dit un jacques j'ai crue que c'etait toi desole j'ai du encore trop boire et m'occuper de ce qui me regarde pas
au fait une nouvelle loge est a venir ???

Jacques cécius 04/01/2009 14:05

Merci pour ta franchise, Piotr.
Quels sont les propos incongrus ? Je suis prêt à faire amende honorable.

piotr 04/01/2009 13:34

je ne vous suis pas ... mais ce qui est certain, c'est que je te connais bien Jacques et que de tels propos mis sous ta plume me semble incongru.

Jacques cécius 04/01/2009 12:08

Mon cher Levy, je n'ai jamais traité Maurice de pauvre mec. Je suis étonné de ton affirmation.
Maurice, quand dis-tu ?