Traditions maçonniques et religieuses (suite)

Publié le

Les jeunes maçons doivent se vouer à l'étude, à la méditation de ce qu'ils ont entendu en loge, tandis que les frères blanchis sous le harmais se préparent à quitter ce monde pour... ? quelque chose de mieux de toute manière, fut-ce le grand sommeil sans rêves du néant.

Tavaillant sur la Pierre brute les Apprentis finissent, s'ils le veulent bien et s'ils oeuvrent sérieusement, par être éclairés, et se rendent compte de l'aveuglement de l'homme enfermé dans les dogmes réducteurs des messsages des Sages, lorsqu'ils sont devenus religions. Les Apprentis sont, à partir de là, amenés à pratiquer la tolérance envers tous les hommes
, plaignant ceux qui abdiquent, qui refusent de se battre, s'en remettant à des prophètes parfois fous et/ou dangereux.
 
La franc-maçonnerie adogmatique, depuis le dernier quart dun XIXe siècle applique un beau principe en ne contraignant pas les frères et les soeurs à travailler sous les auspices d'un Grand Architecte, et en présence d'un livre saint. La Bible en pays chrétiens.

Certes des livres saints invitent à la méditation. L'athée ne se diminuera pas en lisant le Sermon sur la Montagne, ou l'enseignement du Bouddha sur la compassion.
Toutefois, avant de se plonger dans de telles lectures il doit se conformer à ce que préconisait Descartes : Pour atteindre la Vérité il faut, une fois dans sa vie, se défaire de toutes les opinions que l'on a reçues et reconstruire de nouveau, et dès le fondement, tout le système de connaissances. Telle doit être la résolution prise par le nouveau frère (la nouvelle soeur) désirant s'ouvrir à unevie enrichissante.

Le maçon doit oser s'engager dans l'aventure intérieure , dans la recherche d'une forme de sagesse, et ne pas oublier qu'existe, comme l'a écrit Bologne "une spiritualité de l'athée". Et des spiritualités religieuses tolérantes. Il doit savoir, c'est essentiel, qu'on ne se sauve pas seul, comme l'a écrit Jean Guéhenno, c'est à dire qu'il faut s'appuyer sur les frères ou soeurs qui, manifestement, sont des sages.

Trop d'hommes et de femmes s'imaginent progresser en s'enfermant dans des études sans fin, dans la solitude de leur bureau. Ils se trompent ! Ce sont des ermites inutiles. Le monde extérieur est là, et ils ont à s'y battre pour leurs frères humains, avec pour armes ce qu'ils ont appris.

Le travail sur soi qui est demandé à l'Apprenti maçon est difficile. Imanquablement il conduit à une descente dans l'inconscient, et là... ce n'est pas toujours beau à voir !

Les traditions religieuses, elles,  surtout en Occident et au Moyen Orient, exigent certes des pratiques non dénuées de noblesse, mais nullement un voyage dans l'inconscient. La prière (personnellement, en  tant que chrétien libre je prie), surtout celles qui consistent en la récitation  de formules toutes faites (le chapelet p. ex.), la pratique des sacrements, l'aumône (qui est chose belle lorsqu'elle est cachée et non condescendante), sont moins difficiles que la descente  dans l'inconscient, et l'exigence de la "purgation" qui doit en résulter.

Toujours le maçon adogmatique doit avoir les yeux fixés sur le but : devenir une pierre travaillée pour entrer dans le mûr du Temple destiné à l'Humanité, le Temple de la Justice et de la dignité pour tous. Cette pierre alors est devenue utile...

Les traditions religieuses lorsqu'elles sont dévoyées, pactisent avec les pouvoirs, et parfois les plus nauséeux : le Vatican avec le fascisme en est un exemple. Elle deviennent aussi, voyons les islamismes et non l'Islam, criminelles, mais parfois par désespérance. Où elles prennent posession d'un terre parce que une légende religieuse dit que Dieu le leur a donnée, comme les sionistes lorsqu'ils sont bornés  et ne veulent pas partager.

A SUIVRE

Commenter cet article

Jacques cécius 06/01/2009 13:03

Ma nature me porte vers les engagements purs et, s'il le faut, durs, je suis ainsi (mal) fait !
Cela étant j'ai fréquenté à deux reprises des loges de la GLF et j'en suis revenu enchanté de l'accueil.

nicolas dupond 06/01/2009 09:09

Reste la médiane: la franc maçonnerie adogmatique qui travaille à la gloire du Grand Architecte de l'Univers: la GLDF quoique j'ai souvent des débats amicaux à ce sujet avec des Frères du GODF.

Le GADLU est à prendre au sens spiritualiste. Tu peux y mettre ce que tu veux: l'Homme par exemple.

levy 04/01/2009 16:31

tu m'as fait bien rire guy

piotr 04/01/2009 16:21

c'était de l'humour .... Guy, allons !!!!!

levy 04/01/2009 14:50

tiens moi au courant guy