Yvon Le Loup dit Sédir : un itinéraire peu commun

Publié le

Le célèbre Papus raconte que, se trouvant chez Chamuel, autre occultiste et libraire connu, il vit arriver un jeune breton qui, tout de go, lui dit Je veux faire de l'occultisme ! 
Papus commença parconfier au jeune homme, Yvon Leloup (1871-1826), le mise en ordre de documents et autres ouvrages se trouvant dans sa bibliothèque.

Très vite Le Loup publie quelques articles dans la revue papusienne "L'Initiation", qui faisait flores dans les milieux occultistes parisiens et autres. Il semblait passionné par la "Haute science" et ne manquait pas de talent.

Il décide, et obtient, de se faire recevoir franc-maçon, en la loge "L'Arc-en Ciel", du rite de Misraïm.  Déçu par le rejet de la candidature de son ami Papus, il quitte cette loge pour en créer une autre, "sauvage", qui vécu ce que vivent les roses...

Un beau jour, ce fut le grand tournant de sa vie, du moins l'affirma-t-il : J'ai  touché à beaucoup de sujets depuis 1877, époque où les études occultistes ont commencé à ma passionner. Les commodités matérielles m'ont souvent fait défaut, tandis qu'une chane imméritée mettait sur ma voie des représentants autorisés de toutes les traditions (???) ; la discrétion m'a interdit de raconter en public ces choses que ces hommes obscurs mais extraordinaires, considéraient comme devant rester secrètes. Des rabbins m'ont communiqué des manuscrits inconnus; des alchimistes m'ont admis dans leurs laboratoires; des soufis, des bouddhistes, des taoïstes m'ont emmené durant de longues veilles, dans les sejours de leurs dieux; un brahman m'a laissé copier ses tables de manrane, un yogi m'a confié des secrets de contemplation... Mais un soir, après une certaine rencontre, tout ce que ces hommes admirables m'avaient appris est devenu pour moi la vapeur légère qui monte au crépuscule de la terre surchauffée.

On ne peut qu'être perplexe  en lisant ces lignes. En effet, Le Loup, devenu Sédit (l'homme de désir), eut, si ce qu'il raconte est vrai, et il est permis d'en douter, la chance extraordinaire de faire des rencontres qu'aucun autre occultite ne fit jamais. Dans quelles conditions, chi lo sa ?

Par contre, ce que l'on sait c'est qu'il rencontra Anthelme Nizier, guérisseur célèbre, mieux connu sous le pseudonyme de Maître Philippe. Ce dernier devint également le maître à penser de Papus. Il dira de lui, sans révéler son nom, Lui seul, le mystique parfait, entre tous les hommes a le droit de dire "Ce n'est plus moi qui vis, c'est Jésus qui vit en moi". Il est un chef dans l'Armée de la Lumière, un intendant sur les domaines du Père; il est un frère cadet du Seigneur, du moins il nous parait tel, à nous les débutants qui le regardons du dehors.

Le Maître Philippe avait réunit une cour de fidèles. Il guérissait les malades, secourait les pauvres et prophétisait.
Au sujet des prophéties il est permit de se poser des questions, car la plupart des choses qu'il annonça ne se produisirent jamais ! Quoi qu'il en soit c'était un être hors du commun, et les foules venaient le consulter. Papus affirmait qu'il pouvait agir sur les éléments, notamment en faisant tomber la foudre. Un jour il fit disparaître un pauvre hère emmené par deux policiers. ceux-cirestèrent ébahis et furieux de n'avoir plus peronne à conduire au commissariat ! Il affirmait que la soleil était habité... Sa doctrine était néanmoins des plus simples, basée sur la réincarnation, avec des accents plutôt racistes; c'est ainsi qu'il affirmait que celuii qui promettrait le mariage à une jeune fille noire et ne tiendrati pas parole, serait puni dans sa prochaine existence en renaissant... noir ! En compagnie de Papus, Philippe de Lyon fut reçu à la cour du tzar de toutes les Russies. Il impresionna l'empereur et l'impératrice avant d'être détrôné par Raspoutine qu'il n'appréciait guère.

Sédit crée "Les Amitiés spirituelles", qui existent encore et continuent à publier les oeuvres du Maître, dont "La prière",  "Le Sermon sur la montagne", que votre serviteur considère comme le sommet de l'enseignement de Jésus, "Le Cantique des Cantiques", "La Mystique chrétienne", etc... Sont but : encourager ses frères humains à vivre les Evangiles.

Il donne des conférences pour répandre ses idées basées, nous l'avons dit, sur l'enseignement du Christ. Toutefois il continue, d'après André Nataf ("Les maîtres de l'occultisme", Bordas éd.), à pratiquer l'occultisme, notammment la divination par les miroirs., technique qu'utilisait Cagliostro.

Cela étant, Sédir se considérait comme bon catholique (!), alors que le clergé voyait en lui un hérétique... N'écrivit-il pas Comme les plans invisibles sont innombrables, il y a d'innombrables initiations. les unes sont des vanités, des phraséologies, d'autres encore spéculatives, d'autres pratiques. A notre époque il ne reste guère des mystagogies antiques que les cadres. Ainsi la franc-maçonnerie offre un tableau assez complet de l'initiation des pyramides (!); le catholicisme est un rajeunissement du brahmanisme, surtout quant à la liturgie. "Les Forces mystiques et la conduite de la vie" (Bibliothèque des Amitiés spirituelles éd.).

Dans les "Compagnons de la Hiériophanie" (Bénisal éd.) Victor-Emile Michelet estime que notre homme oscilla entre la science hermétique et l'abandon au courant mystique, entre la voie extérieure et le voie intérieure..

Ce curieux personnages fut inhumé dans le cerceuil des pauvres au cimetière Saint-Vincent de Montmartre et est encore de nos jours l'objet de pèlerinages.

J'ai commis un ouvrage "Occultistes et francs-maçons" (Mémogrames éd.,  Bruxelles), dans lequel j'évoque plus longuement le personnage. (Publicité intéressée !).

Commenter cet article

Abraham 08/02/2012 08:54

Bonjour,

Je ne connais pas très bien Sédir, mais le peu que je connais de lui me permet de mettre un petit commentaire.

D'abord, dans votre article, il y a plein de faute. Mais aussi, je pense que votre article n'ont pas reconnu certains faits et se base sur des suppositions personnels

"On ne peut qu'être perplexe en lisant ces lignes. En effet, Le Loup, devenu Sédit (l'homme de désir), eut, si ce qu'il raconte est vrai, et il est permis d'en douter, la chance extraordinaire de
faire des rencontres qu'aucun autre occultite ne fit jamais. Dans quelles conditions, chi lo sa ?"

J'ai pu connaitre quelqu'un qui disait que Sédir avait connu un Indien qui lui avait appris quelque chose d'extra-ordinaire! Ce n'est juste qu'un exemple qui affirme que Sédir avait rencontré des
resprésentants autorisés de la tradition! Un vrai Yogi semble t-il. Ce personne, je ne le connais pas! Personne ne le cite dans Wikipedia, de plus, Sédir, ne sous enttend pas qu'il fut le seul à
avoir rencontré ces gens si extra-ordinaire qu'ils noment les représentants autorisées de la tradition.

Une personne véritablement digne de foi proclame que Sédir était un Alchimiste très avancé, un Alchimiste vrai. Tout ce qu'il disait des Roses+croix étaient vrai aussi affirme la personne! Et pour
rendre ce commentaire objectif, à votre demande, je citerai le nom de la personne en question qui est une référence en matière d'alchimie!

Pour Mr Philippe, les prophéties de ce derniers, il n'est mort que depuis 1 siècle! Mais il ne faut pas que le mental pour apréhender ce que cet homme disait! Nombreux sont les saints dans le
catholicisme qui prophétisait que la fin est proche, tellement proche que ces saints sont morts depuis déjà presque 700ans que rien ne semble être fini!

Libre à tout le monde de croire ou non aux anecdotes sur Mr Philippe, de toute façon, ce personnage n'en fera pas un fromage :)

"Toutefois il continue, d'après André Nataf à pratiquer l'occultisme, notammment la divination par les miroirs., technique qu'utilisait Cagliostro."

Selon Nataf....selon ses proches, de la mouvance "Amitiés Spirituelles" ce n'est nullement le cas!


"Cela étant, Sédir se considérait comme bon catholique (!), alors que le clergé voyait en lui un hérétique..."

Sédir ne se considérait pas comme un bon catholique (comme un prêtre qui se considère étant un bon catholique) Pour complémenter votre article, autre part, Sédir écrivait qu'il ne fallait pas être
ni catholique, ni quoi que ce soit...car les religions disait il, c'est pour ceux qui pensent que Le Christ n'est pas le plus prêt de nous! Il se considérait, d'abord et avant tout comme un
disciple de l'évangile.

(Clovis Simard,phD) 01/02/2012 21:17

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-19, THÉORÈME LUMINEUX. - LES AMITIÉS ÉTERNELLES!

Cornélius 26/05/2009 18:36

Merci de cette présentation succinte de cet écrivain merveilleux.

quelques éléments peu connus, comme l'affiliation à une certaine loge.

une petite erreur : Sédir ne s'est jamais considéré comme un catholique.Il est bien allé au vatican invité et questionné par deux prélats sur sa position particulière.

Son "enseignement" s'il est permis de parler ainsi, prône le culte en Esprit et en Vérité, loin de toute forme institutionnelle ou rituelle.

merci tout de même d'avoir planché sur ce guide d'une valeur sûre, initié chrétien digne de ce nom pour bien des raisons, et dont la plupart sont inconnues du public.

Cornélius

Jacques cécius 12/01/2009 10:39

L'auteur de la biographie, et filleul de Philippe de Lyon ne dit pas si des témoins ont assisté à la "scène". Je soupçonne fort les thuriféraires de Philippe d'en rajouter.

Jacques cécius 12/01/2009 10:37

Merci Chris !
Sais-tu qu'une revue maçonnique spiritualiste, Le Maillon de la chaîne maçonnique a tiré à balles réelles sur mon bouquin ? Certains maçons aiment voler dans les hautes sphères du zozotérisme !