Et la charité chrétienne, nom de Zeus ?

Publié le

Le Père Cardonnel, théologien dominicain aujourd'hui octogénaire, n'a jamais eu sa langue en poche.

Il a passé une bonne partie de sa vie à dénoncer, à mettre le doigt sur certaines pratiques de l'Eglise romaine qu'il n'a pourtant jamais reniée.

Le boulot principal de Benoit Seize donc de me les casser, est la reprise en main des nombreux théologiens, prêtres, religieux, sentant le soufre.

Plus possible de les remettre au bras séculier pour les envoyer au bucher. Alors, on s'y prend autrement, d'une manière soft.

C'est ainsi que bien qu'âgé, le père Cardconnel a été chassé de sa cellule, c'est à dire son domicile, dans le couvent où il vivait. Il a attaqué cette décision en justice, soutenu par des catholiques écoeurés du  manque de charité du prieur du couvent qui, plus que certainement, agissait sur ordre.

Un octogénaire chassé de chez lui, c'est donc cela la charité chrétienne comme on la comprend au Vatican...

Il y eut des précédents, tout aussi scandaleux : le Père Teillard de Chardin à qui il fut interdit de publier ses ouvrages. Le Père Arrupe, général des jésuites, harcelé jusqu'à sont lit d'agonie. Don Helder Camara, l'évêque des pauvres du Brésil , critiqué parce qu'il osait s'en prendre aux grands propriétaires terriens. Léonardo Bof, théologien de la libération, poussé hypocritement  horsde l'Eglise. Mgr Gaillot chassé de son diocèse. Et j'en passe...

Rome demeure l'ennemie de la liberté d'expression !

Allors, si le coeur vous en dit, chantez donc  A Bas la calotte !

Commenter cet article

nicolas dupond 12/01/2009 17:46

N'est ce pas un moine de Marseille.

Si c'est le cas, cela dure depuis un certain nombre d'année. Il y avait courant 2006 un article de presse du nouvelle observateur sur cette situation.

Le moine en question s'est même fait harceler par les autres moines du monastère (allusions à caractère sexuelle...).

Tu sais que je suis sensible aux cas de harcèlement vivant dans une boutique où c'est monnaie courante.

Si maintenant en plus on le met dehors quoiqu'il y avait déja menaces il y a trois ans. C'est pour cela que ton post m'a fait tilt.

Tout partout, il faut être dans la norme (néolibérale). Même chez nous, si ça continue, il n'y aura plus que des "Frères professions libérales".

Jacques cécius 12/01/2009 15:06

Certes non. Mais il s'agit d'un octogénaire privé de domicile !!!
Qu'il soit catholique ou non m'importe peu.
Je pense que "chez nous" il y a aussi des gens qui n'osent pas aller jusqu'au bout de leurs idées progressistes. Ils ont peur des emmerdements que toi et moi avons parfois.

piotr 12/01/2009 13:42

ceci dit ... ils critiquent mais jusqu'à un certain point ... sans aller jusqu'au bout de leurs idées ..alors ...ce sont des tièdes ...tu ne voudrais pas que je monte sur les barricades ... pour eux ?