Il méritrait d'être mieux connu : EUBULE

Publié le

Malgré nos efforts ( il nous arrive d'en faire... ), nous n'avons pu trouver les dates de naissance et de décès de cet homme politique hors du commun, qui vécut à Athènes au IVe siècle avant J.C.

Eubule commence à jouer un rôle politique de premier plan peu de temps après la révolte des alliés d'Athènes, et de la peu glorieuse défaite ( car il y eut des défaites glorieuses au cours de l'histoire ) de la flotte athénienne en 356.

Suite à cet évènement Athènes voit son territoire réduit. Son économie vacille. Cette conséquence a néanmoins un bon côté : elle se rend compte que la paix vaut mieux que la guerre.

Eubule en fut convaincu le premier, lui qui fit décider de protéger sa patrie pour que le ravaitaillement soit assuré.

Désigné comme "patron"  du "theorikon", indemnité que touchaient les athéniens afin de pouvoir, quelque soit leur position sociale, assister aux concours dramatiques, il fait verser le surplus des recettes aux plus pauvres !

A l'heure où nous vivons, les riches le sont de plus en plus, et les pauvres itou. Des mesures mirifiques sont annoncées, mais Eubule, lui, fit immédiatement aider ceux de ses concitoyens qui souffraient de la faim.
Sarko et les autres pourraient prendre exemple sur lui qui agit dans l'urgence, ne perdant pas son temps en palabres patrono-syndicales qui débouchent souvent sur des demi-mesures. Il est vrai que les syndicats n'existaient pas à l'époque ! 

En politique avisé il fait rappeler Xénophon à Athènes. Ce dernier avait été bani par ses concitoyens pour s'être révolté contre les reproches qui lui étaient faits d'avoir dirigé ce qui fut appelé "la retraite des dix milles" lors de la guerre du Péloponnèse.

Xénophon, inspirépar Eubule, rédigea "Les Revenus", ouvrage dans lequel il exposait comment procurer à Athènes des ressources, sans pour cela exploiter ses alliés.

Bel exemple pour nos politiciens qui entendent verrouiller les frontières, Xénophon propose, et obtient,que les étrangers soient aidés, dans leur intérêt mais également dans celui d'Athènes. Eubule le pragmatique suit l'avis de Xénophon, et donne à l'exploitation des mines, qui était en sommeil, un nouvel essort.

Grâce aux mesures prises, Athènes vit sa situation financière se rétablir, alors qu'en Macédoine les dirigeants s'échauffaient contre elle et menaçait une nouvelle fois la paix dont Eubule avait profité pour remettre sur pied l'économie.

Démosthène et ses amis, qui ne craignaient pas le conflit, créèrent "le parti de la guerre", qui triompha d'Eubule, pacifiste convaincu.

La suite des évènements, hélas, donna raison à Démosthène : Philippe, roi de Macédoine, défit les grecs à Chéronée.

Eubule disparu de la circulation, et avec lui un grand démocrate soucieux des intérêts de ses concitoyens, jusqu'à l'aveuglement, hélas. Il avait trop aîmé la paix... Il avait trop cru dans les hommes...




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude 03/03/2009 17:38

Eubulus, ou Euboulos (c.405 - c.335 BC)

nicolas dupond 03/03/2009 09:54

Tu sais Sarko, a part bouger l'épaule (d'après un Frère médecin ce serait du à la surconsommation d'amphéts)et se tenir aux chaises pour ne pas tomber lors du sommet européen (je ne sais pas si tu as vu ces images), on ne peut pas lui demander grand chose.

Si, aider ses potes du grand capital.